LE THINK TANK DES FRANçAIS EXPATRIés ou des binationaux résidant hors de France

Le think tank francais-etranger.org rassemble des citoyens français expatriés ou des binationaux vivant hors de France d'hier, d'aujourd'hui ou de demain et des experts internationaux francophones dans le but de contribuer au débat sur la recherche d'améliorations, de "best practices" pouvant être mises en oeuvre en France dans le cadre de réformes structurelles pour adapter notre pays aux réalités de la mondialisation.

mercredi 5 août 2009

Bonus : la BNP s'offre une polémique estivale

La provision de 1 milliard d'euros effectuée par la banque pour verser des bonus à ses traders l'an prochain a déclenché des réactions du gouvernement, de l'opposition, des syndicats, des petits porteurs... suite de l'article sur challenge.fr


J'estime que la BNP devrait rembourser les 5 milliards d'euro prêtés par l'Etat fin 2008 avant d'envisager payer des bonus à ses traders. Si rien ne change, où est la leçon des "erreurs" des spéculateurs qui ont créé ces faillites. Les milliers de PME-PMI ont vraiment besoin de concours bancaires et nombreuses sont celles qui depuis la crise ont leurs autorisations de découvert annulées.

J'estime que la BNP devrait rembourser les 5 milliards d'euro prêtés par l'Etat fin 2008 avant d'envisager payer des bonus à ses traders. Si rien ne change, où est la leçon des "erreurs" des spéculateurs qui ont créé la financière et entraîné ces faillites. Les centaines de milliers de PME-PMI françaises ont vraiment besoin de concours bancaires et nombreuses sont celles qui depuis la crise ont vu leurs autorisations de découvert annulées.
Ce qui était vrai en février 2009 l'est-il toujours? Extrait de l'article de février 2009 sur latribune.fr : "Jeudi soir, dans son intervention télévisée, Nicolas Sarkozy avait souligné qu'à ses yeux, si le salaire des patrons des entreprises (banques, automobile...) devait être limité en contrepartie d'une aide de l'Etat, c'est surtout les bonus des traders qu'il trouvait excessifs.

Le Chef de l'Etat avait en effet dénoncé "le système de rémunération de ceux qu'on appelle les traders, ces jeunes gens qui jouaient à spéculer" et "dont les rémunérations étaient indexées sur la prime de risques. Ça a conduit à la catastrophe que l'on sait. C'est ça qu'il faut interdire"."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire